La perception binoculaire du relief fut médiatisée par la photographie dès ses origines. Initiée par la "Stéréo" on parle aujourd'hui de "3D". Pour la percevoir il existe divers dispositifs et un des tous premiers, outre les miroirs, consistait à mettre à gauche le point de vue de droite et vice-versa. En croisant nos axes optiques, en "louchant" on retrouve cette perception de la troisième dimension, comme ci-dessous, liée à l'espace inter-oculaire de notre système visuel. Il existe l'équivalent acoustique en Stérophonie.

Ayant rencontré WEN2 à la Galerie ITINERRANCE je me suis lancé le défi de "mettre en relief" sa peinture de phares en lévitation et le résultat, malgré la définition limitée, est probant pour celles et ceux dont le système oculo-moteur accepte cette gymnastique de la "loucherie" , évoquée ci-dessus.

Nous avons collaboré en 2021 avec Elias GARZON (ci-dessous) qui s'emploie à des scénographies spectaculaires à partir des sculptures de l'atelier-musée de son père Alfredo GARZON. Ce projet s'intitule "ALTER-NATIV-EGO" : "de Père en fils" un continuum artistique s'y déploie, aliant rétrospective et prospective. 

 

Ma démarche artistique

Héritier patrimonial et spirituel de mon père, le sculpteur Alfredo GARZON, j’ai été initié depuis l’enfance au sein de son atelier, là-même ou il créait et donnait des cours. Par la suite, j’ai suivi des études de médiation artistique (IESA) et organisé plusieurs expositions.

En 2019, ma rencontre avec l’Institut de Recherche Appliquée à l’Ecosophie m’a fait découvrir de nouvelles pistes en média(tisa)tion.  Ce lieu est chargé d’histoire et d’énergie puisque mon père y habitait depuis 1983. Je cherche par mes initiatives à créer une plateforme de partage des arts, un lieu de création et d’inspiration pour toutes les formes d’art. Comme je l’indique plus haut, la présentation des œuvres de mon père est un cheminement interactif, occasion de redécouvertes.  Si « le tunnel » contient des œuvres telles que mon père les avait réunies, je m’efforce de diversifier les approches et les dérivées de cette production féconde.  Certaines des sculptures existantes et à venir ont une forte connotation musicale et j’ai consulté à ce propos un expert en ethnomusique , Jean-Jacques LEMETRE, qui, en amont, a procédé à des innovations en néolutherie, pour aller au-delà des performances des 2500 instruments de musique existants au Théâtre du Soleil. Sur certaines sculptures, nous pouvons imaginer une musique liée à l’activation, y compris a posteriori, des tiges-touches activées par le musicien. La topologie originale du « clavier » reste à convenir. La question scénographique reste centrale dans toutes ces approches. Il s’agit de faire dialoguer les formes d’art, de les confronter tout en créant une atmosphère propice à l’échange et à l’inspiration."

Jean-Jacques LEMETRE outre l'ethno-musique au Théâtre du Soleil a innové dans la néo-lutherie (^) et nos imaginaires réunis pourraient aboutir à une scénographie où ces sculptures "prendraient vie" dans leur extension réel-virtuel. Sous la fédération du langage UNITY 3D nous disposons aujourd'hui d'options technologiques concurrentes comme "la réalité virtuelle", "la réalité augmentée" ou "la réalité mixte". Leur choix n'est aucunement indifférent, comme nous le verrons prochainement avec l'option de Facebook pour "METAVERSE" face aux autres propositions . Et la co-émergence de NEURALINK critiquée par ZD Net.

Un vaste deploiement d'alliances et de propositions concurrentes se déploie pour savoir "QUI SERA LE METAVERSE ?"

Benoît PINCHERA réalise actuellement une recherche-action sociologique sur les processus complexes et invasifs des "MétaMédias" . En parallèle François PAUPERT poursuit sa prospective technologique.  Leurs conclusions assorties de propositions nous aideront,  à harmoniser écosophiquement nos choix. Grâce à eux certains des casques 3D qui nous rendraient aveugles au Monde réel seront bannis de nos dispositifs comme de nos dispositions. Méfiance  corollaire envers la "juteuse" cyber-monnaie ! qui dématérialise encore plus, et "crypte"  les transactions (^). Nous avons réuni ces principaux éléments dans "META MORPHOSES".

La futurologie de "MINORITY REPORT" (^) reposait sur des multi-écran à interaction gestuelle. Les progrès de l'Intelligence Artificielle permettent d'envisager aujourd'hui une interactivité par les pupilles et même directement par la pensée. Cette "bionique" a déjà des applications substitutives des anciennes prothèses: on les qualifie d'orthèses. Mais la démesure qui se dessine de cerveau à cerveau appelle l'injonction de Nelson MANDELA ": "Les fous se multiplient lorsque les sages gardent le silence"