Sous le signe de René MAGRITTE

 

Inauguration  le 30 Avril 2021 du cycle "LES MAÎTRES DES RÊVES" auquel Philippe GUILLERME et moi-même avons contribué avec Paula RESCHINI (à gauche dans l'image (^). Un livre sur ce thême est en cours d'édition. Ci-dessous processus ludico-surréaliste de collages qui a préludé au lancement du projet. Se souvenir que les liens en bleu sont activables par cliquage, comme pour la vidéo "CADAVRES EXQUIS"

Maestros de los Sueños

Todo nace de una mirada de reojo. El que promete juventud a la edad: ni del todo en la norma, ni en exceso tampoco. Pero algo que te hace crecer a ti y a los demás. Porque la virtud del artista y la de un doble movimiento de empatía humana y distanciamiento de los demás y del mundo. Ofrece una perspectiva que abre nuevos horizontes entre personas, naciones y continentes.

Maestros de los Sueños participa de este impulso entre pueblos donde cada uno cultiva las raíces de su país y, al mismo tiempo, ofrece una perspectiva única reconocida universalmente. Los artistas presentes en este libro participan de este doble movimiento: la expresión de su lenguaje pictórico o escrito, dentro del cual caminamos del asombro a la sorpresa. Y el alcance de estas sorpresas es internacional: los artistas tienen el don de tomar el pulso al mundo, con sus defectos, sus vacilaciones y sus revueltas. Pero sobre todo, nos animan a mirar más allá de lo visible, en una dimensión propia del espíritu a la que solo el alma puede conducirnos. Son incentivos para abrir el corazón a la espiritualidad, en su expresión más original. Se les considera maestros porque saben transmitir, a través de sus sueños, la posibilidad de que todos puedan realizar sus propios sueños. Entonces, con el arte, los soñadores hablan con los soñadores y los espíritus hablan con los espíritus.

En Français: « Tout est né d'un regard de côté. Celui qui promet à la jeunesse de vieillir: ni tout à fait dans la norme, ni en excès non plus. Mais quelque chose qui fait grandir vous et les autres. Parce que la vertu de l'artiste et celle d'un double mouvement d'empathie humaine et d'éloignement des autres et du monde. Il offre une perspective qui ouvre de nouveaux horizons entre les peuples, les nations et les continents.

Maîtres de Rêves participe à cette impulsion entre peuples où chacun cultive les racines de son pays et, en même temps, offre une perspective unique et universellement reconnue. Les artistes présents dans ce livre participent à ce double mouvement: l'expression de leur langage pictural ou écrit, au sein duquel on marche d'étonnement en surprise. Et la portée de ces surprises est internationale: les artistes ont le don de prendre le pouls du monde, avec ses défauts, ses hésitations et ses révoltes. Mais surtout, ils nous incitent à regarder au-delà du visible, dans une dimension de l'esprit vers laquelle seule l'âme peut nous conduire. Ce sont des incitations à ouvrir le cœur à la spiritualité, dans son expression la plus originale. Ils sont considérés comme des enseignants car ils savent transmettre, à travers leurs rêves, la possibilité que chacun puisse réaliser ses propres rêves. Ainsi, avec l'art, les rêveurs parlent aux rêveurs et les esprits parlent aux esprits. »

Philippe GUILLERME

Parmi les visiteurs attendus au CAIRO le célèbre Negro FANTANAROSSA (^) étroitement associé à la mémoire des lieux...

"CADAVRES EXQUIS" est maintenant sur Youtube synchroniquement avec  "la première" de Monchi BALESTRA (^) au bar EL CAIRO. La promotion du livre virtuel "MASTERS OF DREAMS" commence notamment à l'Ambassade de Panama, ci-dessous. Certaines de nos réalisations en transmorphing y sont mentionnées, comme ci-dessous.

à suivre partout dans le Monde qui diversifie nos imaginaires...

 

 

[L]Une des Mille et Une Nuits : en Iran  (en haut)            KELTIC :  de La Bretagne à l'Irlande (en bas)

PRESENCE DU PASSE : Grèce (en haut)                    CELESTA: Italie (en bas) 

INDI@DES:  Inde (en haut)                         PRES DE KYOTO:  Japon (en bas)

Face à la pandémie du Coronavirus, nous constatons un véritable chaos informationnel. Des réponses disparates sur le seuils et modalités de vie et de mort , de contagions et de guérisons. Cette cacophonie aboutit à une « double communication », engendrant des effets opposites : hyper-angoisse des uns et décontraction prématurée des autres… Dans le positif nous constatons de nombreuses propositions alternatives pour compenser le confinement et des impulsions créatives, qui en sont la résilience onirique. 

Une fois de plus le STREET ART rend compte, avec CORONNAVIR@L,  de l'amplitude socio-culturelle et émotionnelle d'une telle crise.